ISOLATION ACOUSTIQUE

Les sources de nuisances sonores sont nombreuses : bruits de circulation, de pas, de conversation ou encore d'équipement.
Ils perturbent la qualité de vie en causant stress ou même problème d'insomnie ou encore sommeil agité.
Les bruits provenant de l'extérieur comme de l'intérieur du bâtiment influencent directement la santé des occupants.
La lutte contre le bruit devient ainsi un véritable enjeu pour le secteur du bâtiment. Cette préoccupation générale se traduit par certaines normes phoniques ou réglementations acoustiques que nous sommes en mesure de vous apporter pour le confort et le bien-être de chacun.

Les objectifs de la nouvelle réglementation acoustique (NRA)

La réglementation acoustique applicable à tous les bâtiments résidentiels neufs dont le permis de construire est postérieur à janvier 1996 fixe des exigences minimales (non représentatives du confort acoustique) en matière d’isolement par rapport aux tiers.

Il s’agit d’une obligation de résultat in situ (exprimé en dB), c'est-à-dire une fois le local ou le logement terminés par des isolements mesurés sur site. Ceci implique qu’il ne faut pas confondre les caractéristiques des produits et les performances des systèmes qui eux, sont mesurés en laboratoire.

Une maison individuelle indépendante est uniquement soumise par la réglementation à un isolement par rapport aux bruits aériens extérieurs (trafics routier, ferroviaire, aérien…). Il n’y a pas d’exigence pour les cloisons intérieures ou les planchers. Cela suppose de prendre en compte et d’assurer le confort acoustique (Isolation entre une chambre et un séjour par exemple) indépendamment de la réglementation (affaiblissements insuffisants en termes de confort).
Des maisons individuelles jumelées, mitoyennes ou en bande, doivent répondre d'une part à un isolement par rapport aux bruits de route et d'autre part vis-à-vis des bruits aériens ou d'impact pouvant être transmis d'un logement à un autre (par les murs de façade, les murs de séparation, les planchers s’ils sont filants). On se retrouve alors avec les mêmes contraintes qu’un immeuble collectif.

Les exigences de la réglementation acoustique
Isolement aux bruits extérieurs

En matière d’isolement aux bruits extérieurs en façade, l’exigence minimale de 30 dB peut en fait atteindre 45 dB en fonction du niveau sonore subi.

Notions Acoustiques

La correction acoustique :

correspond à la mise en uvre de matériaux absorbants (panneaux acoustiques, mousses de mélamine, projection acoustique etc...) visant à limiter la réverbération des sons dans une pièce donnée. Le coefficient d'absorption des matériaux est exprimé en alpha sabine, plus la valeur de celle-ci est proche de 1, meilleure est l'absorption du matériau.

Définition de l'isolation acoustique :

Les bruits étant de deux natures :
solidiens donc sous forme de vibrations des éléments de construction ou aériens c'est à dire les bruits qui se propagent directement dans l'air.
Les absorbants acoustiques comme la laine de verre, la laine de roche, de chanvre ou encore de cellulose interviennent comme absorbants ou "amortisseurs" dans un système masse-ressort-masse permettant une bonne isolation acoustique.
Une isolation acoustique performante consiste à désolidariser les parois dune pièce. La désolidarisation se fait en isolant le plafond, les murs ainsi que le sol de la pièce à traiter.
Techniquement, pour réaliser une isolation acoustique efficace, la mise en uvre doit se faire en respectant le principe masse/ressort/masse. Deux masses sont séparées par un ressort, en général une lame d'air ainsi qu'un isolant minéral.Entre les deux masses, le ressort atténue lénergie du son et sert damortisseur au système. A l'arrivée dans la deuxième masse, le bruit est considérablement atténué.
Lépaisseur et les qualités acoustiques de l'isolant utilisé ( laine de verre, de roche de chanvre, ouate, etc.) sont extrêmement importants dans l'optimisation des performances de l'ensemble.
Pour les cloisons, contre-cloisons et les plafonds acoustiques, un double plaquage est indispensable pour obtenir la "masse" nécessaire au bon fonctionnement du système.
En fait, il sagit grossièrement de fabriquer une « boite dans la boite » en choisissant le meilleur ressort et la meilleure masse possible.

Ce qu'il faut savoir :

Pour obtenir une isolation acoustique la plus efficace possible, Il faut prendre en compte le fait qu'il est indispensable de traiter toutes les parois de la pièce car elles participent toutes à la transmission du bruit. l'analyse du contexte architectural pré-travaux est un facteur déterminant dans la performance acoustique finale d'un local.
Par exemple, pour isoler un appartement des bruits de voix du voisinage (bruits aériens), l'isolation du plafond seul est suffisante. Par contre, pour un musicien qui veut pouvoir jouer de son instrument nuit et jour, il faut obligatoirement isoler toutes les parois et mettre en place des portes et fenêtres acoustiques.
L'isolement c'est à dire la performance acoustique dépend de trois paramètres majeurs :
+ les propriétés techniques des matériaux utilisés (plaques de plâtre, isolant, anti vibratiles etc.)
+ la bonne mise en oeuvre des systèmes acoustiques (pas de ponts acoustiques, pas de surcharge, etc.)
+ le contexte architectural
La performance d'un plafond, d'une contre-cloison ou encore d'un plancher acoustique se calcule grâce à l'indice d'affaiblissement Rw.
La plâtrerie acoustique est un métier à part dans le bâtiment, les systèmes de pose sont très différents des travaux disolation thermique ou de plâtrerie standard. Les systèmes de montages acoustiques doivent être complètement désolidarisés des parois existantes pour éviter les ponts acoustiques.